Le Design Thinking est une méthodologie d'innovation centrée sur l'utilisateur, qui permet de résoudre des problèmes complexes en 5 étapes pour arriver à une solution innovante, efficace et viable. L'objectif de ce processus est d'arriver à innover en produisant une solution qui répond aux besoins réels des utilisateurs.

Cette démarche créative demande un travail collaboratif qui implique tous les acteurs : marketing, tech, production et même les clients !

Dans cet article, nous allons passer en revue les cinq étapes clés du design thinking :

  • Observation et analyse
  • Recherche et définition du problème
  • Idéation
  • Prototypage
  • Tests et itérations

Étape 1 : Observation et analyse

empathy map pour analyse et comprehension

La première étape du Design Thinking est l'empathie. Il s'agit d'un concept crucial, car cela constitue la base de l'identification et de la compréhension des exigences de la cible d'un projet.

L'empathie consiste à se mettre à la place d'une autre personne (l'utilisateur final) afin de comprendre ses sentiments, ses motivations et ses désirs. Elle est essentielle au processus de conception, car elle permet aux UX et UI designers de concevoir en pensant aux véritables besoins utilisateurs, plutôt qu'en se basant sur ce qu'ils pensent être leurs besoins.

Cette étape d’observation peut être réalisée en utilisant différentes techniques, tels que :

  • Des entretiens utilisateurs qualitatifs.
  • Des observations en situation réelle.
  • Des enquêtes en ligne
  • Des focus groups
  • Des études de marché.
  • etc.

Cette première phase vise à collecter et analyser le maximum de données sur les consommateurs finaux. Ils vont permettre de créer des personas, qui représentent les utilisateurs types et leurs besoins spécifiques.

Sans les connaissances issues de l'empathie, les concepteurs peuvent créer une solution qui semble bonne sur le papier mais qui ne tient pas véritablement compte de différents problèmes sous-jacents.

Étape 2 : Recherche et définition du problème

Definition du probleme : design thinking

La deuxième étape du "design thinking" est la définition du problème, qui se concentre sur la recherche, la compréhension et la formulation du problème par l'analyse.

Au cours de cette étape, les designers identifient les véritables problématiques, en allant toujours de plus en plus loin pour atteindre le véritable cœur du problème.

Une technique efficace pour définir le problème est d'utiliser la méthode "5 pourquoi". En répétant cette question, on arrive à découvrir la source réelle du problème. Voici un exemple :

  • On souhaite améliorer l'expérience client dans un magasin. Pourquoi ?
  • Parce que les clients se plaignent de l'attente aux caisses. Pourquoi ?
  • Parce qu'il y a trop peu de caisses rapides ouvertes en même temps. Pourquoi ?
  • Parce que les employés ne sont pas suffisamment formés pour gérer efficacement les caisses rapides. Pourquoi ?
  • Parce que l'entreprise n'a pas suffisamment investi dans la formation de ses employés.

En se basant sur l’expérience utilisateur, et en invitant les différents acteurs du projet, le designer va pouvoir cibler les points clés, dénicher les problèmes en lien avec la problématique définie, et orienter ses choix pour la phase suivante.

Étape 3 : L'idéation

Ideation : design thinking 3

L'idéation est la troisième étape du processus de design thinking, qui consiste à générer des idées pour résoudre un problème donné. Cette etape est souvent considérée comme la plus créative et la plus amusante du processus, car elle implique la participation active de tous les membres de l'équipe de design thinking.

Les techniques d'idéation les plus couramment utilisées sont la génération de mots-clés, le mind mapping, le brainstorming, la méthode SCAMPER, le système de matrices d'idées, ainsi que des techniques de génération d'idées alternatives telles que l'empathy map, le story mapping, le crazy 8, etc.

Ces outils d'idéation vont permettre aux acteurs de générer un maximum d'idées possibles liées à la problématique tout en se déchargeant des contraintes techniques et de la faisabilité du projet. Objectif : faire preuve de création !

Il s'agira ensuite d'analyser et de débattre sur toutes les solutions proposées pour en choisir une et continuer les étapes du processus d'élaboration de la solution.

Étape 4 : Prototypage

étape 4 : prototypage

Le prototypage est la quatrième étape du design thinking. Cette phase est souvent décrite comme une étape permettant « d’échouer tôt pour réussir plus vite ». Elle consiste à créer une première version du produit ou du service, afin de tester les hypothèses de design et obtenir des retours d'utilisateurs.

Cette étape permet d'explorer différentes conceptions potentielles avec un coût et un effort minimes, ce qui en fait une étape essentielle pour la création de produits réussis.

À ce stade, l'itération est essentielle : des ajustements peuvent être apportés à la conception, en fonction des commentaires des utilisateurs, dans le but d'affiner davantage la conception.

Le résultat n'a pas besoin d'être abouti, l'objectif étant de tester rapidement pour chercher les problèmes et améliorer la solution.

Cette étape est bénéfique pour le partage et la compréhension rapide du concept. En une phrase : la visualisation favorise l’implication des participants, la cohésion et la pertinence des résultats. Elle permet de mettre tout le monde d'accord sur les améliorations à apporter.

Étape 5 : le test

Les tests : derniere étape

Il ne reste plus qu'à tester les prototypes ! Cette cinquième étape consiste à récupérer les prototypes du produit préalablement réalisés, et de le soumettre à des utilisateurs pour récolter leurs commentaires et observations.

En effet, au cours de cette étape, les équipes de conception évaluent les solutions de conception par le biais de tests utilisateurs.

En fonction du comportement observé lors des tests utilisateurs, elles génèrent de nouvelles idées et affinent les designs existants pour obtenir de meilleurs résultats.
Une fois les itérations de conception effectuées, de nouveaux tests utilisateurs sont réalisés pour vérifier que des améliorations ont bien été obtenues.

Le Design Thinking est un outil de co-création puissant pour résoudre des problèmes complexes en se concentrant sur les besoins réels des utilisateurs. Cette approche permet aux designers de comprendre les utilisateurs de manière intuitive et de créer des solutions innovantes qui répondent réellement à leurs besoins. Mais vous l'aurez compris, le Design Thinking ne s'arrête pas là. Il permet également de prendre en compte différentes perspectives pour avoir une vision globale des problématiques. Cela permet de ne pas se limiter aux idées de départ, mais plutôt de se laisser surprendre par des idées innovantes qui peuvent surgir. En utilisant cette méthodologie, les designers peuvent créer des solutions qui ne se limitent pas à un simple produit ou service, mais qui transforment l'expérience utilisateur dans son ensemble.

Articles de la même catégorie

Design thinking : 5 etapes

Les 5 étapes du Design Thinking

Découvrez les 5 étapes du processus de Design Thinking : observation et analyse, définition du problème, idéation, prototypage, tests et itération...
UX Writing

UX Writing : tout ce que vous devez savoir

On vous dit tout ce qu'il y a à savoir sur l'UX writing pour une expérience utilisateur au top en 2023 !...
Focus group UX

Focus group : notre guide en 5 étapes | UX Research

Notre guide en 5 étapes pour un focus group réussi en 2023....