Vous avez une bonne idée de plateforme SaaS ? Il ne vous reste désormais plus qu’à vous lancer dans le développement SaaS.

Votre plateforme SaaS pourrait entrer dans la catégorie B2B, aidant les entreprises à optimiser leurs processus internes. Ou il pourrait s’agir d’une plateforme B2C – pour aider les artisans à établir leur présence en ligne avec un outil de création de site Web sur mesure.

Mais quelle que soit votre idée, vous ne pourrez passer outre la phase de développement SaaS. Soit le processus de validation, de conception et de construction de votre plate-forme afin de l’adapter à votre utilisateur final.

Si vous ne savez pas par où commencer, notre expérience en tant que développeurs de plateforme SaaS devrait vous intéresser. Voici les étapes que vous devez suivre pour mener à bien votre projet.

Qu’est-ce qu’une plateforme SaaS ?

Commençons par les bases…

SaaS signifie Software-as-a-Service. Une plate-forme ou une application SaaS est un outil à destination des entreprises, qui leur fournit un service 100 % digital. Une application SaaS permet à ces entreprises de proposer des produits sans que leurs utilisateurs aient besoin de télécharger un logiciel sur leur appareil (par exemple, leur ordinateur).

Alors pourquoi choisir le modèle SaaS pour votre service ou produit ? Parce qu’il présente des avantages majeurs pour votre utilisateur.

Les plateformes SaaS, d’une part, permettent à vos utilisateurs d’accéder à votre service indépendamment de leur équipement. Elles sont donc à la fois rentables et évolutives.

De plus, vous vous occupez de la surveillance, de la maintenance et de la sécurité du service offert. Ainsi, vos clients peuvent également compter sur la fiabilité du produit, étant donné que ses performances et ses mises à niveau sont gérées par vous, le fournisseur de services.

Mais mettons l’utilisateur final de côté pendant une seconde (ce que vous ne devriez jamais faire). Pourquoi les applications SaaS sont-elles pertinentes pour vous ? Supposons que vous ayez validé votre marché et constaté que ce format de service correspond à votre public cible. Choisir cette option signifie que vous pourrez investir sereinement dans le développement Saas en sachant que vous recevrez par la suite des revenus de licence récurrents (mensuels ou annuels).

Le modèle commercial est SaaS est révolutionnaire. Il représente un marché de 145,4 milliards de dollars en 2022. Et ce pour une bonne raison. Les utilisateurs apprécient sa flexibilité et son autonomie. Et les entreprises réalisent en moyenne des marges brutes de 75 à 80 %. Cela s’explique simplement du fait qu’il ne s’agit pas d’un achat ponctuel, le client loue l’application SaaS.

Donc si le service répond à ses besoins, et que le développement SaaS a été fait correctement, il continuera de payer pour l’utiliser.

Développement SaaS : comment créer une application SaaS

Comme nous l’avons déjà mentionné, le développement SaaS est le processus de création d’une plate-forme SaaS. Le processus de développement SaaS englobe tout, depuis la définition des buying persona et le choix du modèle commercial jusqu’à la conception et le développement logiciel du produit.

Mais concentrons-nous sur les aspects plus techniques du développement SaaS : la conception, le choix de votre stack technologique et les modèles de tarification.

La conception d’une plateforme SaaS

:Une fois que vous aurez validé les aspects commerciaux de votre plate-forme SaaS, vous pourrez démarrer le processus de conception. Bien entendu, ces décisions doivent toujours être fondées sur des données solides agrégées par des recherches primaires et secondaires approfondies.

La conception est le processus itératif consistant à conceptualiser d’abord l’UX/UI et la construction du produit de votre plate-forme SaaS ensuite(plutôt que de se lancer dans le codage). Ainsi, votre développement SaaS se fondera sur des recherches UX sérieuses et des résultats exploitables.

Dans le développement SaaS, les livrables de conception comprennent :

L’architecture logicielle

Quel est le système d’organisation de vos composants logiciels ? Comment sont-ils liés les uns aux autres ? Quel est leur environnement opérationnel et les principes de conception du logiciel ?

L’architecture d’hébergement

De quelle façon votre application SaaS sera-t-elle hébergée sur des bases de données ? Étant donné que les fournisseurs SaaS hébergent généralement leurs applications sur des serveurs distants pour fournir leur service, l’architecture d’hébergement définit la manière dont l’application sera hébergée sur ces serveurs.

En ce qui concerne l’architecture d’hébergement de votre application SaaS, vous aurez le choix entre plusieurs options, en fonction de ses fonctionnalités.

La première est l’architecture à locataire unique, qui donne à chaque client son propre serveur. C’est l’option la plus adaptée pour les gros clients.

La seconde est l’architecture à locataires multiples, permettant à plusieurs utilisateurs d’accéder à la même base de données via des comptes séparés.

Pour l’architecture mutualisée, il existe deux approches : une instance d’application et une base de données, ce qui signifie que tous les utilisateurs accèdent à la même base de données jusqu’à ce qu’elle soit à pleine capacité. Cette première option est plus facile à mettre en œuvre mais pas super évolutive.

La seconde option est une instance d’application, plusieurs bases de données, ce qui signifie que chaque base de données n’est remplie qu’à une capacité spécifique, puis elle redirige les utilisateurs vers une autre. De fait, les utilisateurs disposent de plus de ressources et le logiciel sera plus réactif. Néanmoins, cette option est  beaucoup plus chère à mettre en œuvre puisque qu’elle utilise  plus de ressources.

User stories

Quelles sont les articulations définies de la façon dont une fonctionnalité logicielle ajoutera de la valeur à l’utilisateur final ? Les user stories sont donc fondamentalement une explication générale de l’utilité d’une fonctionnalité logicielle, vue par la personne qui va l’utiliser.

Guide éditorial et graphique

C’est le manuel normatif pour la copie, le formatage et la conception de l’application SaaS. Il établit des directives claires sur la manière dont votre application est présentée aux utilisateurs afin de créer une image de marque cohérente. Cela peut englober le style graphique (visuel), le tone of voice, la syntaxe, etc.

L’architecture des informations

Il s’agit de la manière dont les fonctionnalités et les informations présentées dans l’application SaaS sont fonctionnellement liées les unes aux autres. Dans cette étape de votre développement SaaS, il vous faudra penser à la navigation. Mais aussi à la façon dont les utilisateurs accèdent aux différentes fonctionnalités de la plate-forme SaaS sur différents écrans.

Wireframes basse fidélité

Ce sont des conceptions préliminaires et des visualisations du contenu de votre plateforme SaaS. Ils permettent de visualiser le rendu final et la convivialité UX/UI de base des écrans, de l’interface et de l’architecture de l’information.

Wireframes moyenne et haute fidélité

Quelles sont les conceptions les plus complètes ou finalisées de l’esthétique et du contenu de l’application ? Ces wireframes sont souvent interactifs, ce qui signifie qu’ils peuvent être cliquables et imiter l’interaction réelle que l’utilisateur aura avec l’application.

Prototype fonctionnel (facultatif)

Le protocole fonctionnel est une compilation des conceptions haute fidélité transformées en un prototype interactif. Il est souvent utilisé pour les tests d’utilisabilité afin que les concepteurs puissent identifier les points faibles ou les problèmes de développement SaaS que les utilisateurs pourraient rencontrer. C’est donc une étape importante avant de passer au développement logiciel réel.

Choisir votre stack technologique :

C’est un peu l’équivalent des matériaux que vous utiliseriez pour construire une maison. Sauf que dans ce cas précis, au lieu de granit vénitien pour les comptoirs de votre cuisine, vous allez utiliser Ruby…

Ci-dessous, nous énumérerons certaines des plates-formes les plus populaires parmi lesquelles vous lancer dans le développement SaaS. Mais il est bien sûr préférable de consulter un développeur expérimenté afin de choisir les meilleurs outils pour votre projet.

Vous devez en effet tenir compte des spécificités de votre application Saas. Et notamment de ses cas d’usages, ses exigences d’évolutivité, ses bénéfices potentiels et ses coûts de démarrage.

Il y a quatre composants distincts à considérer dans le développement logiciel d’une plate-forme SaaS :

Le Frontend (ou côté utilisateur)

Quel est le composant avec lequel les utilisateurs interagissent pour entrer et utiliser le système ? Ce sont donc de beaux écrans optimisés UX/UI avec lesquels les utilisateurs peuvent apporter des modifications aux données ou demander des informations à la base de données.

Pensez à Facebook : vous vous connectez à votre profil et consultez votre liste d’amis. Les bases de données de Facebook stockent ces informations et, en cliquant sur votre liste « Amis », vous demandez à ce que ces informations soient extraites. Elles vous sont ensuite présentées sur un écran plutôt que sur du code.

Pour le développement SaaS frontend, vous pouvez envisager des plateformes telles que :

Le Backend (ou côté serveur)

C’est le composant qui permet à l’application de fonctionner et auquel l’utilisateur ne peut pas accéder. Le backend stocke et organise les données. Il interagit et communique avec le frontend via une API (interface de programmation d’application).

Pour le développement backend SaaS, certains des langages et leurs frameworks les plus couramment utilisés sont :

  • Javascript + Node.js
  • PHP + Laravel
  • Rubis + Rubis on Rails

La base de données (pour le stockage principal)

C’est le référentiel (stockage) qui prend en charge le traitement des données backend de votre application SaaS. Il existe de nombreux types de bases de données. Notamment les bases de données relationnelles (dans lesquelles les données sont stockées dans plusieurs tables liées organisées par lignes et colonnes), NoSQL ou les bases de données clé-valeur.

Les deux principales bases de données relationnelles pour le développement SaaS sont :

  • MySQL
  • PostgreSQLName

Le serveur

C’est lui contrôle l’accès au matériel, aux logiciels et aux autres ressources d’un réseau. Il va donc fournir un stockage centralisé pour les programmes, les données et les informations.

Pour le développement de serveur SaaS, considérez :

  • Nginx
  • apache

Lancez-vous dans le développement SaaS

Le développement SaaS peut vous paraître une aventure un peu trop complexe pour vous y lancer tout seul…

La bonne nouvelle c’est que chez Agily, nous vous apportons l’expertise, l’accompagnement et les outils dont vous avez besoin pour créer votre plateforme SaaS.

Vous avez une idée que vous souhaiteriez transformer en application SaaS ? Parlez-nous de votre projet : on peut vous aider !

Tous
Business
Jamstack
NodeJS
React Native
Développement Web & Mobile
Flutter
Mobile
Python
Strapi
Wordpress
UX/UI Design
Headless
Process business
Outils

Articles de la même catégorie

Refonte de site internet : améliorer son tunnel de conversion

5 conseils pour augmenter son taux de conversion lors de la refonte de votre site internet

Découvrez nos 5 conseils pratiques à appliquer lors de la refonte de votre site web pour augmenter votre taux de conversion !...
Express JS

Express JS : tout ce que vous devez savoir

Découvrez Express JS, le framework basé sur Node.js pour construire des backend puissants....
Angular vs React : que choisir ?

Angular vs React : que choisir pour votre entreprise ?

Vous hésitez entre Angular vs React pour développer votre site web d'entreprise ? Découvrez notre comparatif !...