WordPress Vs JAMstack

WordPress reste le champion de la gestion de contenu, représentant à lui seul plus de 35 % des sites Internet.

A son lancement en 2004, WordPress a commencé comme une plate-forme dédiée uniquement au blogging. Aujourd’hui, c’est un créateur de site Web polyvalent, soutenu par un vaste écosystème de thèmes et de plugins. C’est le choix de facto pour de nombreux créateurs de sites Web, car il est peu coûteux et facile à utiliser même sans aucune connaissance en codage.

Les technologies Web, cependant, évoluent beaucoup au fil des ans. Ce qui explique que WordPress ne soit plus aussi tendance qu’il l’était autrefois. Les frameworks JavaScript frontend, comme React, ouvrent la voie à un nouveau chapitre de la création de sites Web. En conséquence, les développeurs ont exploré des alternatives à WordPress et à ses modèles basés sur PHP.

C’est le cas de Jamstack. Alors qui de WordPress vs Jamstack s’impose en matière de création de site web ?

L’alternative JAMstack

JAMstack (Javascript, API et balisage) est une stack technique Web qui ne cesse de gagner en popularité. JS alimente le frontend, les API connectent le frontend aux services (par exemple, les bases de données de contenu) et les pages sont des fichiers statiques.

La principale différence entre JAMstack et les technologies traditionnelles (comme WordPress) est que JAMstack ne repose pas sur un serveur. Au lieu de se connecter à une base de données et de s’appuyer sur les requêtes du serveur, les sites JAMstack sont pré-construits et sans serveur. 

wordpress jamstack : gestion du contenu

Un CDN (Content Distribution Network) créé puis envoie les fichiers statiques. Les fonctionnalités de type serveur proviennent de services tiers via des API. Pour faciliter la création d’un site avec JAMstack, des générateurs web statiques ont également fait leur apparition. Avec un SSG, comme Gatsby ou Hugo, un développeur peut rapidement créer un site Web de base.

WordPress vs Jamstack : gestion de contenu découplée

Les sites JAMstack ont ​​plusieurs options de gestion de contenu, y compris les CMS (systèmes de gestion de contenu) de type headless. Un headless CMS permet aux utilisateurs d’ajouter facilement du contenu à partir d’un panneau d’administration. Vous pouvez envoyer le contenu au référentiel du code source ou le stocker dans un service de plateforme cloud. 

Un site statique peut récupérer des données se trouvant sur un serveur via une API. La gestion de l’affichage des données dépend entièrement du frontend.

La différence entre WordPress vs Jamstack 

Maintenant que nous comprenons mieux les différences entre WordPress vs Jamstack, comparons plus en détail la structure d’un site Gatsby et d’un site WordPress.

En plus d’être la dernière nouveauté dans le développement Web, il y a d’autres raisons pour lesquelles JAMstack est une approche de plus en plus populaire. Pour commencer, elle résout de nombreux problèmes à la fois pour les propriétaires de sites Web et les développeurs. Jamstack est également plus rapide, moins cher, plus facile à mettre à l’échelle et plus sûr.

La rapidité

Les sites JAMstack se chargent rapidement. Vous pouvez stocker des bibliothèques de routage qui font apparaître les liens instantanément, ce qui offre une expérience utilisateur exceptionnelle. La question de la rapidité a d’ailleurs toute son importance, puisqu’il s’agit d’un critère déterminant pour les moteurs de recherche. 

La façon dont les sites sont construits et déployés joue énormément sur leur rapidité de chargement. Plutôt que des connexions via des requêtes à un serveur, les sites Jamstack sont pré-développés et liés à un CDN. Les développeurs de sites traditionnels peuvent également utiliser des CDN, mais pour stocker du contenu statique en cache, comme des images et des documents. C’est beaucoup plus rapide lorsque tout le site est connecté à un CDN.

Coût

L’hébergement de fichiers statiques est bon marché et souvent même gratuit pour les petits sites. La mise à l’échelle est également beaucoup plus facile. Lorsqu’ils sont soumis à des  pics de trafic, les sites traditionnels peuvent ralentir le serveur, voire le faire planter. Avec un CDN, il est plus facile d’évoluer pour répondre aux demandes des utilisateurs.

Meilleure expérience de développement 

Les développeurs peuvent choisir les bibliothèques et les frameworks JavaScript avec lesquels ils souhaitent travailler, tout en tirant parti d’outils tels que Babel et Webpack. De plus, les générateurs de sites statiques, comme Gatsby et Hugo, facilitent la mise en place d’un excellent environnement de développement.

Il est pratique que le code du site soit stocké dans un référentiel comme Git, au lieu d’un serveur. Le référentiel garde une trace des modifications et vous permet de revenir aux versions précédentes. De plus, si d’autres développeurs doivent collaborer, ils peuvent extraire le code de Git dans leur environnement local. Ce qui implique qu’il n’y a plus besoin d’installations complexes.

WordPress vs Jamstack : la question de la sécurité

Étant donné que les sites JAMstack n’ont pas d’interactions dynamiques avec un serveur, ils sont moins sujets aux attaques. Vous n’avez pas à vous soucier des vulnérabilités du serveur ou de la base de données. D’autre part, les sites WordPress nécessitent des mises à jour fréquentes pour anticiper d’éventuelles failles de sécurité. Dans le cas contraire, votre site sera plus vulnérable aux attaques malveillantes.

Les limites d’un site JAMstack

Malgré ses nombreux avantages, l’option Jamstack n’est pas forcément adaptée à tous les types de projet. 

Dépendance au développement

Vous aurez besoin de solides connaissances en JavaScript pour développer et assurer la maintenance d’un site JAMstack. Même si vous êtes à l’aise avec JS, un site JAMstack prendra beaucoup plus de temps à mettre en place. Si vous choisissez d’embaucher un développeur pour configurer un site JAMstack, toute modification ultérieure nécessitera que vous fassiez à nouveau appel à lui. 

le content management avec wordpress jamstack

A l’inverse, avec WordPress, vous n’avez pas besoin de connaissances techniques pour créer un site Web rapidement. La plupart des changements de style peuvent être effectués directement depuis le tableau de bord, via l’éditeur de thème. Pour une personnalisation supplémentaire, au-delà de ce que proposent les thèmes, il existe généralement un plugin pour résoudre un problème ou ajouter une fonction. 

Autre avantage de WordPress vs Jamstack : la quantité de ressources partagées par les communautés dédiées permet à n’importe qui de résoudre la plupart des problèmes que l’on pourrait rencontrer avec le fonctionnement de son site WP. Avec les bons thèmes et plugins, vous pourrez avoir un web professionnel et fonctionnel à court terme sur WordPress.

Plus statique que dynamique

JAMstack n’est pas recommandé pour les sites très dynamiques. Ce qui inclut les sites avec des mises à jour constantes ou de nombreuses interactions avec les utilisateurs. L’écosystème JAMstack améliore ses capacités, mais il n’en est pas encore là. 

L’une des principales raisons de ce retard est le temps de développement. Si vous modifiez le code ou le contenu du site, vous risquez de déclencher une refonte. Ce qui, pour un gros site web, peut prendre une dizaine de minutes. Cela peut être gênant lors de petites mises à jour ou corrections.

Les services d’hébergement statiques facturent généralement en fonction des minutes de développement. Ainsi, faire des mises à jour fréquentes épuise rapidement votre compteur, à moins que vous n’ayez opté pour un plan généreux. Heureusement, il existe des moyens de mettre en cache les pages pour accélérer le temps de maintenance. Ce n’est un problème que s’il y a beaucoup de contenu mis à jour fréquemment.

Les sites WordPress optimisés peuvent être très rapides

Il existe de nombreux moyens d’accélérer le chargement des sites WordPress. Si vous suivez les règles (un CDN, un thème léger, une optimisation d’image) un site WordPress peut être très rapide.

WordPress a une mauvaise réputation en termes de rapidité, en raison des mauvaises pratiques de certains utilisateurs. Parfois, et sans le vouloir, ils développent des sites surchargés de plugins inutiles et d’images trop lourdes. Étant donné que la barrière à l’accès est faible, la grande majorité des utilisateurs de WordPress n’a que très peu de connaissances ou d’expérience en matière d’optimisation de site.

Verdict : WordPress vs Jamstack, qui l’emporte ?

Les sites JAMstack sont une partie très populaire de l’écosystème Javascript. Si vos équipes sont à l’aise avec JS, ou que vous disposez d’un bon budget développeur, vous pouvez créer un site ultra rapide.

Cependant, WordPress reste le meilleur choix dans de nombreux cas. Cela sera notamment le cas si votre équipe n’a pas de formation technique et que vous n’avez pas le budget pour un site personnalisé. La bonne nouvelle est qu’en vous concentrant sur son optimisation, vous pourrez tout de même obtenir un site WordPress rapide et sécurisé.

Besoin d’aide pour lancer votre site web et choisir entre WordPress vs Jamstack ? Parlez-nous de votre projet, notre équipe est là pour vous accompagner !

Vous avez un projet en tête ?

Discutons-en ! 

Découvrez nos autres articles de blog

Loading...